Acteurs du changement

Berger-Levrault Espagne, partenaire de l’évènement, a participé au Congrès de l’Innovation et des Services Publics (CNIS) qui s’est déroulé les 26 et 27 février 2019 à Madrid.

En effet, ce sont plus de 700 participants du secteur public espagnol qui se sont réunis à la Fábrica Nacional de Moneda y Timbre – Real Casa de la Moneda, à l’occasion de la neuvième édition du CNIS 2019.

En tant que partenaire des collectivités dans la transformation numérique, Berger-Levrault Espagne a donné la parole à deux clients mutualisateurs, véritables acteurs du changement auprès de petites municipalités. Ils ont partagé leur expérience afin d’encourager d’autres entités à s’engager dans la voie de la transformation.

Jesús Cintora, journaliste national de renom, a animé la table ronde sur les défis, les objectifs et les difficultés  de la transformation numérique et sa mise en œuvre dans le cadre de l’e-administration qui touchent 85% des collectivités locales espagnoles.

 

Sommes-nous réellement en train de concrétiser la transformation numérique ?

Le journaliste Jesús Cintora, a favorisé le débat entre la Diputación de Badajoz et Diputación de Álava, deux partenaires mutualisateurs.

Les intervenants ont partagé leur retour d’expérience sur la mise en oeuvre de leur transformation numérique en abordant les défis relevés, les objectifs atteints et les difficultés rencontrées par la plupart des collectivités espagnoles de moins de 20 000 habitants qui ne disposent pas des mêmes ressources que les grandes municipalités pour se transformer dans le délai imparti par la loi.

 

Interview lors de la CNIS 2019.
Le journaliste Jesús Cintora distribue la parole entre la Diputación de Álava et la Diputación de Badajoz pendant le CNIS 2019.

L’innovation technologique doit être pensée pour durer, dit Cintora. Mais la conduire dans de très petites municipalités, comme les provinces d’Álava ou de Badajoz, suppose des enjeux majeurs. Iñaki Guillerna, Directeur du Département du développement économique et de l’équilibre territorial du Conseil provincial d’Alava, a mentionné que l’administration électronique dans les petites municipalités nécessite de la détermination en raison de la nécessité de pouvoir s’appuyer sur le réseau haut débit permettant l’accès à  des services disponibles dans les grandes villes mais qui peinent à atteindre les petites collectivités.

De son côté, Jaime Gragera, Coordinateur des Technologies de l’Information et de l’Administration Numérique de la Province de Badajoz, a expliqué que «ce n’est pas un processus de modernisation ou d’innovation, mais un véritable processus de transformation interne de l’administration».

Ci-dessous, la vidéo de la session complète – disponible en langue espagnole uniquement

Le journaliste Jesús Cintora s'entretient avec les partenaires mutualisateurs d'Alava et de Badajoz pour parler de la transformation numérique des petites collectivités.

Accompagner la conduite du changement

Concernant la transformation des administrations, Enrique Lucas, secrétaire de la Mairie de Mora (Tolède), a présenté son projet aux participants du Congrès.

De manière pédagogique, il a expliqué comment la mairie a pris un tournant radical vers le «zéro papier» et comment les équipes ont vécu la mise en place de l’administration électronique de la solution Simplifica de Berger-Levrault.

 

Villes intelligentes : améliorer l'efficience et la prise de décision

Géolocalisation, visualisation des données sur la carte de la collectivité et plus grande efficacité dans le prise de décision. Tels sont les principaux messages transmis par la Mairie de Calafell lors de l’atelier SIG.

L’importance des données et leur partage entre les différents services de la collectivité ont été primordiales pour que la police de Calafell soit aujourd’hui en mesure de réagir et de prendre des décisions opérationnelles plus efficaces.