En septembre 2021, Berger-Levrault a renforcé son offre Santé et Médico-social grâce à l’acquisition de Médialis, un éditeur qui œuvre au service des personnes en perte d’autonomie et est reconnu pour la qualité de ses plateformes de gestion du handicap et de e-Parcours. Erwann Gravot, son cofondateur, déclare « Les complémentarités de nos offres nous permettront de renforcer notre présence dans la digitalisation des parcours spécialisés de santé ». Revenons sur le programme e-Parcours et ses conséquences sur l’organisation de la e-santé au sein des territoires.

Le programme e-Parcours, c’est quoi ?

Dans la continuité de la transformation numérique du système de santé français et de la stratégie « Ma santé 2022 », ce programme lancé en 2018 par la DGOS (Direction générale de l’offre de soins) a pour but de faire évoluer le parcours de santé de l’usager dans les territoires

Plus précisément, le programme e-Parcours vise la mise en place d’outils numériques de coordination du parcours de santé en région auprès des acteurs de la coordination et des collectifs de soins. Il accompagne les professionnels des secteurs sanitaire, médico-social et social afin de faciliter la prise en charge décloisonnée des patients, à travers l’utilisation de services tels que le dossier médical partagé (DMP).

Un financement national de 150 millions d’euros est dédié au programme e-Parcours sur la période 2018 -2022. Au 14 octobre 2021, ce programme comprenait déjà 257 projets de développement d’outils numériques de coordination de parcours financés, soit un total de 142 millions de financements engagés.

Que doit comprendre le programme e-Parcours d’un territoire ?

Les territoires doivent constituer et présenter leur projet e-Parcours en y incorporant des solutions numériques existantes et à même de répondre à leurs besoins précis. Parmi les éléments devant figurer dans leur programme, il y a des services numériques socles nationaux et régionaux (référentiels des acteurs du parcours et des usagers, DMP et MSS, etc.), des services de gestion du parcours et de la coordination tels que Médiateam (agenda partagé, outil de coordination, projet personnalisé de santé, etc.), ainsi que des services complémentaires qui varient selon l’organisation territoriale.

Le schéma explique la solution e-parcours d'Inetum.

Solution e-Parcours - Source : Inetum/Médialis

Schéma décrivant la solution e-Parcours d'Inetum/Médialis

Quelles sont les organisations territoriales concernées ?

Les organisations concernées incluent les organisations coordonnées innovantes et les Dispositif d’Appui à la Coordination (DAC).

Les organisations coordonnées innovantes regroupent les Communautés Professionnelles Territoriales de Santé (CPTS) et les groupements de professionnels participant à l’expérimentation « article 51 ». Pour rappel, l’article 51 de la loi de financement de la sécurité sociale pour 2018 se rapporte à des expérimentations dérogatoires ayant pour objectif de « permettre l’émergence d’organisations innovantes dans les secteurs sanitaire et médico-social concourant à l’amélioration de la prise en charge et du parcours des patients, de l’efficience du système de santé et de l’accès aux soins »*.

En guise d’exemples, les projets « Article 51 » peuvent traiter de thématiques très diverses, telles que :

  • Le diagnostic précoce de personnes atteintes de troubles associés à Alzheimer (PASSCOG)
  • Le dépistage du déclin fonctionnel lié à l’âge (ICOPE)
  • Le parcours de prévention dédié aux enfants ayant bénéficié d’une mesure de protection de l’enfance avant l’âge de 5 ans (PEGASE)

Il s’agit de financer à titre expérimental pendant quelques années ces parcours de prévention sur un secteur donné. Si l’expérimentation s’avère concluante, cela pourrait aboutir à une généralisation de certains de ces programmes sur l’ensemble du territoire national.

Quant aux Dispositifs d’Appui à la Coordination (DAC), il s’agit des réseaux de santé, des Méthodes d’Action pour l’Intégration des services d’aide et de soins dans le champ de l’Autonomie (MAIA), des Plateformes Territoriales d’Appui (PTA) et des Coordinations Territoriales d’Appui (CTA). Auparavant, ces dispositifs contribuaient aux parcours de santé de la population sur des problématiques différentes. Afin de simplifier et clarifier ces derniers, ils sont progressivement rassemblés en un dispositif unique : le DAC. Ainsi, les professionnels de santé ne doivent s’adresser qu’à un seul interlocuteur, quels que soient la pathologie ou l’âge de leur patient.

Parmi les projets de développement d’outils numériques de coordination des parcours financés à ce jour, 129 concernent des CPTS, 11 concernent des projets d’expérimentation « article 51 » et 117 concernent des DAC.

* https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000036339090

Une infographie explique le DAC.

Infographie DAC - Source : https://solidarites-sante.gouv.fr/professionnels/gerer-un-etablissement-de-sante-medico-social/cooperations/DAC

Infographie DAC

Quels sont les outils de coordination à utiliser pour demander des financements ?

Le Réseau des Acheteurs Hospitaliers (Resah) a retenu 4 consortiums dont l’offre de services numériques respecte le cahier des charges nationales. En ce qui concerne l’acquisition, la maintenance et l’intégration des logiciels nécessaires à la mise en œuvre des services numériques pour les parcours de santé et leur coordination dans la sphère sanitaire et médico-sociale, les entreprises mandataires sont :

  • Inetum en co-traitance avec Médialis Berger-Levrault,
  • Capgemini en co-traitance avec Orion Health,
  • Maincare,
  • SWORD.

Une fois sélectionnés, ces dispositifs de coordination devront être adaptés afin de répondre aux besoins du terrain, mais ils devront également garantir des pratiques et des usages cohérents sur l’ensemble des territoires.

Qui identifie les projets à transmettre à la DGOS ?

Les Agences Régionales de Santé (ARS) sont responsables d’identifier et d’accompagner les projets territoriaux et d’en informer la DGOS. Avec l’aide de leur ARS, les professionnels de santé candidatent pour obtenir des financements.

Par ailleurs, en 2020, l’Agence du Numérique en Santé (ANS) a été chargée par la DGOS de procéder à une mutualisation inter-régionale du programme e-Parcours. Cela signifie que l’ANS doit identifier les potentielles mutualisations, faire une étude de faisabilité technique et juridique et constituer une bibliothèque d’éléments partageables (documentation, codes, paramètres, etc.).

Exemples de cas d'usages rencontrés par les régions

Les solutions informatiques opérant dans le cadre de e-Parcours, telle que Médiateam commercialisée par la filiale Médialis de Berger-Levrault, ont vocation à faciliter la vie des médecins, des professionnels de santé et des usagers intervenant dans des parcours de santé en optimisant la coordination des différentes interventions et la communication entre tous les acteurs.

Voici quelques exemples de cas d’usages pouvant être mis en place dans les régions s’équipant du logiciel Médiateam :

Cas d’usage n° 1 : coordination usuelle et échange entre l’équipe de soins primaires

Mme MICHELLE vient consulter son médecin traitant. Celui-ci lui prescrit un nouveau traitement pouvant présenter des effets indésirables. Afin de sécuriser le bon déroulement de son traitement, il sollicite via la plateforme collaborative Médiateam l’intervention d’une infirmière du secteur pour rendre visite tous les 3 jours à Mme MICHELLE. À partir de l’application mobile Médiateam, il échange avec cette dernière des messages sous la forme de « chat » en y joignant également l’ordonnance. L’infirmière tiendra régulièrement au courant le médecin du résultat de ses visites. Ce dernier sera notifié sur son smartphone en cas de problème.

Cas d’usage n° 2 : passage progressif d’une coordination usuelle vers une coordination complexe

M. SIMON est suivi tous les mois par son médecin traitant et reçoit chaque semaine la venue d’une infirmière qui s’assure du bon déroulement de son traitement. Cette dernière constate que la situation de santé et également sociale de M. SIMON s’est fortement dégradée. Elle envoie via Médiateam une demande auprès du Dispositif d’Appui à la Coordination du territoire afin qu’un Gestionnaire de cas vienne réaliser une évolution complète des besoins de M. SIMON et mettre en place avec le médecin traitant un Plan Personnalisé de Santé (PPS) adapté à sa situation.

Cas d’usage n° 3 : prévenir les ruptures de parcours

Mme DUPONT reçoit chaque semaine la visite de plusieurs intervenants à son domicile (infirmier, portage de repas, etc.). Elle est hospitalisée en urgence. Les intervenants sont automatiquement notifiés de son entrée en hospitalisation et pourront ainsi éviter de se présenter au domicile et adapter leurs journées en conséquence.

Ils seront automatiquement notifiés de la sortie prochaine de Mme DUPONT et pourront préparer au mieux son retour à domicile.

Médialis et sa solution Médiateam

Médialis édite le logiciel Médiateam, qui est utilisée dans plus de 1000 établissements et services et par plus de 15 000 professionnels de la santé. Le logiciel Médiateam fait partie des quatre solutions e-Parcours référencées par le Resah pour la DGOS. Les régions de la Bretagne, du Centre-Val de Loire et de Corse utilisent Médiateam afin d’améliorer la coordination entre les professionnels médicaux.

Le logiciel Médiateam présente de nombreux avantages, notamment une grande facilité d’utilisation au quotidien (en établissement et en mobilité), une forte interopérabilité, une capacité à créer un environnement complet (au sein d’un réseau de partenaires ou à l’échelle d’un secteur), un paramétrage adapté et un très haut niveau de sécurité des données. Par ailleurs, il offre de vastes possibilités en termes de coordination et de personnalisation de parcours sur-mesure. Son application mobile et ses dispositifs d’échanges (type Whatsapp de la santé) permettent d’impliquer l’ensemble des acteurs professionnels mais également les usagers et les aidants familiaux dans la sécurisation et l’optimisation des parcours de santé.

Vous souhaitez que votre logiciel communique avec la solution e-Parcours de votre région ?

Vous disposez d’un logiciel métier de Berger-Levrault ou d’un autre éditeur et souhaitez qu’il communique avec la solution e-Parcours de votre région ?

Les solutions métiers (logiciels de dossiers patients/usagers informatisés, logiciels de plannings, etc.) ont vocation à communiquer avec celles du e-Parcours afin de connecter toutes les personnes intervenant dans un parcours de santé.

Nous vous invitons à contacter un expert Berger-Levrault qui vous accompagnera dans votre réflexion et dans la réalisation de votre projet.

NOUS CONTACTER